L’environnement naturel autour de l’Autodrome de Terramar est l’une de ses richesses principales, et il est de notre devoir, en tant que porteurs du projet de restauration de ce lieu magique, de le protéger. Le sujet de la protection de l’environnement nous tient particulièrement à cœur, et il occupe une place primordiale dans la modification du plan général d’urbanisme actuellement en cours.

Compromiso con el valor natural del Autòdrom 9

Conscience écologique

Nous sommes conscients d’intervenir dans un territoire qui doit être traité avec le plus grand respect. L’Autodrome était là bien avant que nous arrivions. Le parc naturel du Garraf et le ruisseau de Ribes également. Notre action se doit non seulement de ne pas endommager ces espaces naturels, mais également, si possible, de contribuer à leur préservation.

Nous sommes également conscients que la responsabilité environnementale est une affaire de long terme et d’amélioration continue, et que nous devrons y porter attention tout au long de notre activité sur ce site.

Nous partageons ici, en toute transparence, les mesures concrètes que nous prévoyons, dès maintenant, afin de mener à bien notre projet dans le respect de l’environnement.

Un travail d’équipe

Les différentes mesures prévues sont le fruit de plus de 3 ans de collaboration entre GRANDPRIX, des experts en développement durable (notamment l’entreprise Traça) et les organismes publics municipaux et régionaux en charge des questions environnementales.

Elles proviennent également de l’intégration d’un certain nombre de propositions citoyennes, recueillies au moment de l’exposition publique des documents urbanistiques.

Grâce à ce travail commun, la modification du plan d’urbanisme a reçu le feu vert de plus d’une dizaine d’agences publiques dédiées au sujet de la protection de l’environnement (agence catalane de l’eau, département d’agriculture, bureau territorial d’action et d’évaluation environnemental de Barcelone etc.)

Deux domaines d’action principaux

Les mesures prévues ou déjà mises en place dans le cadre de notre engagement environnemental vont principalement dans deux sens :

1.Préserver et améliorer la biodiversité 

Paysagisme 

    • Plantation de plus de 700 arbres de 30 espèces différentes, toutes autochtones, sans compter les fleurs, les arbustes, et les pelouses.
    • Maintien des espèces existantes, en particulier la quarantaine d’oliviers présents sur site, dont nous prenons soin depuis notre premier jour à l’Autodrome, et qui sont aujourd’hui taillés et en pleine santé. Ceux que nous ne pouvons pas garder à leur emplacement original seront transplantés dans d’autres zones au sein du projet.
    • En ce qui concerne le reste des arbres fruitiers présents à l’heure actuelle (abricotiers, citronniers, amandiers, figuiers…), ils ont été inventoriés, taillés et soignés. Ceux qui sont en pleine santé (beaucoup ont malheureusement plus de 40 ans) seront conservés. Afin de faire honneur à la terre si fertile de l’Autodrome et à son passé agricole, nous replanterons des fruitiers, et en particulier des abricotiers, dont nous croyons sincèrement qu’il n’en est pas de meilleurs dans toute la Catalogne ! 
    • Restauration de la zone abandonnée derrière le virage sud par la plantation d’une végétation de berge.
    • Inventaire des spécimens de palmiers nains (Chamaerops humilis), unique espèce de palmier endogène à la péninsule ibérique, de pins et d’arbustes méditerranéens affectés par la modification de plan. Replantation  si besoin au niveau de la zone d’équipement (virage sud) ou autour du bois de Can Baró.

    • Récupération de la végétation de berge dans le secteur ouest de l’Autodrome, entre le circuit et le ruisseau de Ribes
    • Nettoyage et assainissement du Torrent dels Frares. En particulier, arrachage des espèces de roseau envahissantes (Arundo donax)

Ruisseau de Ribes

    • Bien que le projet de l’Autodrome n’affecte pas le Ruisseau de Ribes en lui-même, il nous semble nécessaire de mettre en place un plan ambitieux de diagnostic et de revitalisation de cette zone.
    • Le Ruisseau de Ribes, cours d’eau protégé par le réseau Natura 2000, héberge aujourd’hui, malheureusement, une biodiversité assez pauvre, selon l’étude menée par les différentes entités spécialisées. En tant qu’acteur local d’importance, nous croyons qu’il est de notre devoir de contribuer à une amélioration de cette biodiversité. Des espèces comme la tortue d’Hermann ou la chauve-souris rhynolophe euryale ne se trouvent plus aujourd’hui aux abords immédiats de l’Autodrome, car ils ne disposent pas d’habitat adéquat.
    • Au sujet de la flore, même si on note la présence du palmier nain à certains endroits, on note surtout une prédominance de la « caña americana », une espèce de roseau allochtone et invasive. Au sein du projet, nous prévoyons déjà, par exemple, de planter une végétation de berge tout au long du ruisseau, et notamment la partie qui se situe en face des anciens gradins de l’Autodrome.

 

Biodiversité

    • Mener un état des lieux de la biodiversité du Ruisseau de Ribes et contribuer à son amélioration.
    • Consacrer un hectare de terrain à un potager écologique qui servira à alimenter les différents points de restauration de l’Autodrome, et contribuera par la même occasion à la réintroduction d’espèces polinisatrices et de petits animaux.
    • Limiter l’usage de produits phytosanitaires.
    • Protéger la biodiversité avec l’introduction de
      • Ruches
      • Nichoirs
      • Refuges pour lézards
      • Hôtels à insectes  

2.Développement durable


Efficacité énergétique

    • Écoconception des bâtiments pour une meilleure efficacité énergétique (ventilation, matériaux durables)
    • Installation de plaques photovoltaïques pour l’autoconsommation  

Mobilité

    • Enceinte sans voitures pour favoriser la mobilité douce (véhicules électriques, vélo).
    • Parkings arborés en prairie végétalisée (véhicules légers) ou en terre compactée (véhicules lourds) afin de réduire l’impact visuel et l’artificialisation des sols.
    • Parkings pour véhicules électriques.

 

Optimisation des ressources

    • Réduction de la consommation d’eau: arrosage des pistes équestres en sable par le sol, récupération des eaux de pluie dans des bassins, récupération de l’eau traitée de la station d’épuration pour les espaces verts, utilisation d’espèces végétales autochtones moins gourmandes en eau.
    • Traitement et compostage du fumier de cheval pour la fertilisation des espaces verts.

 

Une vision partagée

Nous avons toujours considéré comme une chance de pouvoir disposer dans la région d’une communauté de personnes et d’associations passionnées par les questions environnementales et connaisseurs des enjeux locaux. C’est pourquoi nous invitons tous les passionnés de la nature et de l’Autodrome à nous envoyer leurs commentaires et leurs suggestions, à travers le formulaire de contact présent sur le site.  

 

Compromiso con el valor natural del Autòdrom 10